témoignage

IBRAHIM ABDILLAH

Éleveur, Agriculteur

La première fois que Ibrahim Abdillah a utilisé les services de la Meck-Moroni c’est pour lancer la culture d’oignons en grand nombre. « Cultiver les oignons nécessite beaucoup d’eau. Par conséquent j’ai demandé un prêt pour construire des citernes d’eau ». Un peu plus tard il demande un autre prêt dans le cadre de l’achat de vaches à lait. « Ma vache a mis bas il y a quelques mois. J’ai donc plus de lait que la moyenne et j’ai mon troupeau qui s’agrandit ». Ibrahim Abdillah prédit à la Meck-Moroni un bel avenir et conseille pour cela un meilleur suivi des emprunteurs: « Je pense que Meck-Moroni devrait faire un suivi de proximité en particulier pour les agriculteurs et les éleveurs. Ils sont relativement loin de l’administration centrale qui est à Moroni et il faudrait trouver une solution à cette distance ». Monsieur Ibrahim n’imagine pas ses projets sans la Meck-Moroni et espère davantage de proximité avec les mutualistes.